Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/98

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le soir est généralement l’heure calme de la journée ; il n’en est pas toujours ainsi du soir de la vie.

La solitude peut être salutaire ou néfaste ; elle n’est jamais indifférente.

En vieillissant, on se préoccupe moins de la mort que de la façon dont on mourra. En un mot, on se résigne à être mangé ; mais on voudrait bien savoir à quelle sauce.

Chaque jour, avant de s’endormir, l’homme doit remercier les dieux de l’avoir fait vivre