Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/97

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que le repos ! » il croit formuler un vœu bien modeste ; et, en réalité, il souhaite l’impossible.

L’affection, le travail, le ciel, la mer : presque tout ce que je regretterai de la vie.

La vie est une si lourde charge que l’homme, dès son jeune âge, est reconnaissant envers ceux qui l’aident à l’alléger. Voyez les enfants : ils aiment surtout qui les amuse.

Dans la jeunesse, la santé semble un dû ; dans l’âge mûr, une faveur ; dans la vieillesse, une surprise.