Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/82

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Rien à faire, trop à faire : les deux extrêmes. Tâchons de trouver le juste milieu. Mais combien difficile !

La vie m’apparaît souvent sous la forme d’une mégère géante et implacable qui, toujours aux trousses des pauvres hommes, les fait marcher à coups de pied dans les reins. On demande un peu de bonheur ?… coup de pied. Un peu de santé ?… coup de pied. Un peu de repos ?… coup de pied. Et, tout le long de l’existence, les coups de pied se succèdent, de plus en plus fréquents, de plus en plus terribles, jusqu’au coup de pied final, lequel, d’un bond, nous envoie au Ciel ou au diable !