Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/74

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Les enfants nous tourmentent avec leurs interminables « Pourquoi ? » auxquels nous ne savons que répondre. Ne nous posons-nous pas à nous-mêmes, tout le long de notre vie morale, d’aussi nombreux « Pourquoi ? » auxquels nous ne pouvons répondre davantage ?

Il suffit de nous promener un quart d’heure dans les rues pour être reconnaissant à la Providence de nous avoir épargné tant de douleurs frôlées !