Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/50

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


jours pour les chevaux, il y en a un qui tire… et l’autre qui se fait tirer.

On peut diviser les maladies en deux classes : les grandes (celles dont nous souffrons) ; — les petites (celles dont souffrent les autres).

Réflexion d’une nounou devant la mer écumeuse :

— « On dirait du lait ! »

Il en est des bonheurs humains comme de la neige. Très joli quand ça tombe… Mais gare le dégel !