Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/27

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


C’est sans doute pour avoir été si souvent « frisée » que la cinquantaine est si souvent chauve.

Rien de plus incertain que ce que l’on appelle un certain âge.

L’heure du courrier à la campagne, heure désirée, redoutée… et le plus souvent indifférente, n’apportant aucune modification à la monotonie des jours.

Après un bon déjeuner, dans son bon fauteuil, commençant une bonne digestion,