Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/25

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Chacun ici-bas porte sa croix ; mais il y a des croix en roseau et des croix en chêne.

Depuis le jour de sa naissance l’homme est un condamné à mort qui ignore la date de son exécution. Et il y a des gens gais !

Du haut du clocher, chaque matin, un carillon s’envole. Toujours le même pour mon oreille, il varie à l’infini pour mon âme changeante.

« On peut dire de lui que ce fut un homme heureux… »