Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/243

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BIZET

(1838-1875)



Il aurait soixante-treize ans…

C’est encore le solide gaillard, large d’épaules, au sourire épanoui, à la chevelure touffue et à la barbe abondante. Ce beau blond est un beau blanc maintenant. Pas un cheveu ne manque, ni une dent. Comme il faisait à trente ans, il pourrait encore, en un déjeuner d’amis, broyer d’un coup une écrevisse tout entière dans sa puissante mâchoire, et la manger ensuite…

Sa carrière a été un triomphe continu. Avec