Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/194

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— C’est donc pas petit Jésus qui apporte lui-même les cadeaux, maman ?

— Si fait !

— Alors pourquoi que tu es venue m’apporter le mien dans ma chambre, hier au soir ?

— Moi ?

— Je t’ai vue !

— Dame ! tu comprends, le petit Jésus aurait trop à faire s’il portait lui-même ses joujoux à tous les petits enfants. Il les envoie aux parents…

— Par qui ?

— Par ses anges.

— Alors c’est un ange qui… ?

— Oui.

— Comment qu’il était habillé ? En facteur ?

— Il était blanc, avec de grandes ailes blanches…

— Comment qu’il avait donc fait pour ne pas les salir en entrant par la cheminée ?

— Les anges sont très adroits.

— Il savait mon nom ?

— Naturellement.