Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/173

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


silencieux : les uns nous forcent à ne rien dire, les autres à parler trop.

Aux heures de mélancolie et de désespérance, accrochez-vous au travail comme le passager à un cordage quand le bateau s’incline, tout près de sombrer.

Gardez-vous de citer un enfant comme modèle à un autre enfant : c’est le meilleur moyen de le lui faire détester.

Chaque matin, en aérant notre chambre, tâchons d’aérer aussi notre âme.