Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/132

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Ce qu’il y a d’admirable, de vraiment divin dans la bonté, c’est qu’elle est non pas à double tranchant, mais à double épanouissement, si l’on peut dire. En effet, elle cause autant de joie à celui qui donne qu’à celui qui reçoit.

Les hommes sont des enfants toute leur vie. Rien ne le prouve davantage que leur goût pour les décorations, les croix, toute la ferblanterie de la vanité.

L’ennui est une des plus grandes maladies de l’âme ; c’est aussi celle dont le traitement est parmi les plus difficiles.