Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/130

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La compassion pour autrui est faite du souvenir de nos souffrances passées et de la crainte de nos souffrances à venir.

On voit le ciel à travers son âme ; aussi est-il des gens pour lesquels il n’est jamais complètement bleu.

On est charitable par snobisme, par besoin d’activité, par orgueil, par tradition, que sais-je ?… Quelquefois aussi par charité.

Le trop grand confortable est débilitant. Il est bon de souffrir un peu des petites choses ; cela habitue à supporter les grandes.