Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/116

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Il entre toujours un peu de vanité dans les affections humaines. Si nous aimons les petits enfants, c’est aussi parce que nous avons conscience de leur être indispensables et de leur apparaître comme de grands animaux très forts, qui pourraient les briser — et qui les protègent.

La pitié est souvent aveugle. Elle va d’élan au jeune homme plein de santé qui se casse la jambe et s’en remettra vite ; elle ignore le vieillard las de vivre et dont la mort ne veut pas.

Nos admirations vraies devraient s’amplifier de toutes les admirations fausses que nous prodiguons journellement.