Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/112

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Les mauvais cœurs ne pardonnent qu’une chose à autrui : c’est d’être malheureux.

Nous ne compatissons vraiment qu’aux maux — physiques ou moraux — dont nous avons souffert.

C’est le médecin qui fait croire à la médecine comme l’être aimé fait croire à l’amour.

Le mépris est une forme très fréquente de l’envie.