Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/111

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La liberté est une belle formule, mais n’est qu’une formule. Toute liberté se heurte à d’autres libertés aussi respectables qui lui barrent le chemin. Si bien que le plus certain, au milieu de toutes ces libertés contraires… c’est qu’on n’est jamais libre !

La mer, agitée à la surface, est calme dans ses profondeurs. Combien d’êtres humains, au contraire, troublés profondément, montrent un visage immobile et des yeux calmes !

Pour les âmes tendres, Dieu, au déclin de la vie, apparaît un peu comme la chère maman défunte, à qui l’on contait ses grandes peines et ses petits chagrins.