Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/103

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Quand on a de la peine à allumer son feu, on se demande parfois comment il peut y avoir tant d’incendies.

Bien rares ceux qui voudraient recommencer leur vie ; plus rares encore ceux qui la voudraient finir.