Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Entr’eus en ont parlé icele gent averse.
Et dist li uns a l’autre : « Grant honte avons soferte :
« Maleois soit Makaires qui traison vieut faire !
10625« Car pleust Mahomet qui le siecle governe
« Que la fors le tenist Aiol[s] a ses herberges :
« Nous savons bien de voir qu’il li toroit la teste,
« Les gens qui sont la fors riroient en lor tere. »

CCLXXX[1]

Molt par sont grans les os de toutes les contrees
10630C’Aiols et si enfant i orent amenees,
Et corent par la tere, si l’ont arse et gastee :
N’i remaint bourc ne vile qui ne soit desertee.
Makaires li traitres, qui molt fu fel et leres,
En apela le roi a la chiere menbree :
10635« Entendés envers moi, sire drois enpereres ;
« Iert ensi vostre tere essilie et gastee,
« C’on n’i fache bataille et forte et aduree ? »
Et respondi li rois : « Ensi com vos agree. »
Il sonent .iiii. cor[s], et lor gent est armee,
10640Et issent par les portes qu’il orent desfremees.
Li baron de Venisse ricement s’adouberent :
Ancui ert la bataille durement ajostee.
As premiers cos ferir i ot molt grant huee,
La ot mainte anste frainte, mainte teste copee.
10645Tumas et Manesier[s] aiment molt la melee
Et vont par mi les rens, cascuns traite l’espee :
Cui consievent a cop molt a corte duree.
(d)Aiols li fieus Elie une lance a covree.
Qui dont veist ensamble les .ii. fiex et le pere,
10650Qui desronpent les rens de cele gent dervee !
Or se gart bien Makaires qu’il n’aut cele contree :
Ce est la gent el monde qui onques plus le heent.
Aiols point Ploigant a la sele doree,
Vait ferir Hercenfroi sor la targe doree,
10655Desor la boucle d’or li a frainte et froee,

    — 10624 Maleoit — 10627 tora

  1. — 10629 grant — 10632 desiree — 10651 nait — 10652 laheent