Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

(d)Atant evous poignant le fort roi Grasien ;
Aiols l’en apela par molt grans amistiés :
10075« Sire, drois empereres, je vos tieng forment chier :
« De chou que m’acatastes renderai vo loier :
« Le roi de Salenike vos donrai prisonier.
— Grant merchi, biaus dous sire, » dist li rois Grasien[s].
« Couars rois de put aire, vieus te tu baptisier ?
10080— En pardon en parlés, » dist li rois Florien[s].
« Ja ne cerai en Dieu qui fu cruchefiés,
« Que Juis travellierent, ainc ne s’en pot aidier :
« Mais Mahon[s] est mesires, lui devons essaucier.
— Cuiver, » che dist Aiol[s], « Dieu te doinst encombrier !
10085« Voirs fu que Damelde[x] envoia preechier
« Premier Mahon en terre por sa loi essaucier ;
« Le commant Dieu fausa, tant fu outrequidiés :
« Tant but que tout fu ivres, si ne se pot aidier,
« Ains ala en .i. bos sous .i. arbre coucier ;
10090« Por savage le prisent qui tout li ont mangié
« Le nés et le visage et les iex de son cief :
« Puis n’ot en lui vertu, car Dieus ne l’ot tant chier. »
Quant l’entent li paiens, le sens quide cangier :
« Tais toi, quivers François ! tu m’as pris et loié,
10095« Mieus voil jou c’on me fache ochire et detrancier
« Que guerpisse Mahon por ta loi essauchier.
« M’ame sera savee, se je sui essiliés :
« Tervagans et Jupin[s] le feront herbergier.
— Par mon cief, » dist Aiol[s], « s’on m’en done congiet,
10100« Vos ne viverés plus por no loi vergongier.
— Biaus sire Aiols de Franche, » dist li rois Grasien[s],
« Nel laisiés ja por moi : je vous en doing congié. »
Et respondi Aiol[s] : « Grant merchi en aiés !
« D’un de ses anemis voil Dameldé vengier. »
10105Il a traite l’espee, tolu li a le cief,

    — 10098 Teruagant — 10100 vo loi