Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

9970Dusc’al demain a l’aube que il dut ajorner.
Aiol[s] li fiex Elie s’est par matin levés.
Li rois de Tornebrie a fait se gent mander :
Conduire les commande Joserant et Fouré ;
Al matin s’en tornerent, quant il sont apresté.
9975Des pors de Tornebrie dont il furent torné
Dessi a Salenike, la u devoient aler,
N’avoit mais que .vii. lieues a .i. mul sejorné.
Aiols sot molt de guerre, s’a le roi apelé :
« Sire, fors enpereres, a moi en entendés.
9980« Car metons .i. agait dedens cel bos ramé :
« De .xxx. chevaliers .i. aguait remetés
« Desi a Salenike, la nobile chité.
« Se Sarrasin s’en issent par lor ruiste fierté,
« Nous les irons requere a nos brans acerés ;
9985« Et se Damelde[x] done par sa grande bonté
« Que li rois Floriens isse cha fors armés,
« Nous nos acointerons as espiels noelés ;
« Molt volentiers vauroie ensamble o lui joster :
« Mais ne sai de qués armes li rois est adobés.
9990— Amis, » dist Grasiens, « jel vos dirai assés. »

CCLXIV[1]

Li fors rois Grasiens fu molt preus et ardis.
U que il voit Aiol, cortoisement li dist :
« Del fort roi Florien vous dirai mon plaisir.
« N’a millor chevalier jusc’al port de Brandis ;
9995« En la targe le roi est escris Apolins,
« Tervagans et Mahon[s] en son gonfanon mis ;
« Amont desor son elme a .i. cercle d’or fin ;
« Li destriers desous lui ne samble pas frairin,
« Il est covers de soie d’un paile alixandrin.
10000— Sire, » che dist Aiols, « assés en ai oi. »
Li rois met son aguait dedens le bos foilli :
(b)A .xxx. chevaliers se metent el train,
Entrosc’a la chité ne prisent onques fin,

    — 9988-9 intervertis.

  1. — 9996 Teruagant