Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

CCLIX[1]

9730L’endemain durent estre tout ars et desmembré.
Oiés quel aventure Jesu lor a doné.
.iiii. paien d’Espaigne, Sarrasin d’outre mer,
Sont venu a la tere, que lor fu acussé[s]
Un[s] molt trés grans tressor[s] qu’il quidoient embler
9735Al fort roi Mibrien qui l’avoit amassé,
Par dedens cele cartre tout adés asamblé,
La u Aiol[s] gisoit et sa feme al vis cler ;
Mais li tressor[s] estoit fors de la cartre ostés,
Que dedens ne laisierent .i. denier monaé.
9740Li laron furent sage, del mestier doctriné :
A lor chisieus trancans d’achier et afillés
Un grant pertrui[s] ont fait, s’ont le mur esfondré
La dedens en la cartre coiement a celé,
Et quierent le tresor : n’en ont mie trové.
9745Aiols jut d’autre part selonc .i. grant piler,
Entre lui et sa feme, corechous et irés,
S’a oi les larons parmi la tere aler ;
Gentieument les apele par molt grant simpleté :
« Signor, qui estes vous, qui par la cartre alés ?
9750« Venés vos avoir querre ? gardés nel me celés.
« Certes je n’en i cuic .ii. denier[s] moneés,
« Mais c’un caitif de Franche qui est enprisoné[s]
« Entre lui et sa feme, qui se meurt de lasté.
« Quant vous venistes chi por avoir conquester,
9755« Voir, je vous en donrai .iiii. somiers torsés,
« Se vos me poés faire de la prison jeter.
« Aprés vos ju[re]rai desor ma loiauté,
« Que se vous droit en Franche conduire me poés,
« Je vos donrai tresor tout a vo volenté. »
9760Li laron l’entendirent, grant joie en ont mené :
(c)Il corent les boions des buies desfremer
Et le carcan li ont molt coiement osté.
Li .iiii. laron l’ont de la cartre jeté :
Issi com il devoi[en]t por Mirabel aler,

  1. — 9733 qui — 9740 del destrier