Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Et vit trés bien Elie, son pere le quenu,
Et Loeys son oncle : mervelles s’est tenu,
9490Qu’il onques ne dist cose dont il fust conneu[s].
Et Makaires dessent qui s’estoit desconnu,
Si parla bassement quant desconnu[s] se fu :
« Cil Dieus de sainte gloire qui maint el ciel la sus
« Saut le roi Loeys a qui somes venu !
9495« Nos somes marceant de Pinel et de Bu,
« Et somes par la porte de Lossane venu.
« Doné avons Makaire .ii. mars d’or [fin] u plus
« Por chou que par sa tere nous a conduis li dus.
« Nous menons tel avoir onques si grant ne fu ;
9500« Or somes en ta tere, rice rois, parvenu :
« Qua[r] nous livres conduit tant que soions issu. »
Et respondi li rois : « Bien soiés vos venu !
« Quel part vous en alés, miens en est li treu[s]. »
Conduire le[s] commande Gautier de Montaigu,
9505Le duc Bevon sans barbe et Jofroi le kenu ;
Et cil les ont menés bien .iii. liewes u plus.
Quant il sont fors de l’ost a saveté venu,
Adont parla Makaires, li traitres parjur[s] :
« Signor boin chevalier, c’o nous estes venu,
9510(d)« Por chou que vous m’avés a saveté conduit,
« Vous dirai dont tel cose dont bien ere creus :
« Nous somes de Losane a saveté issu,
« Le portier et le gaite trovame cha de jus ;
« Vés les la u chevauce(nt) ces boins mulès grenus :
9515« Faites armer vos homes, les grans et les menus,
« Et s’asailliés Lossane, les roes et les murs.
« Les portes sont overtes, ja n’i ara feru ;
« Nel sevent de la vile ne ne s’en garde nus :
« Prendre poés la vile sans lanche et sans escu.
9520« Ja Damelde[x] de gloire vostre roi[s] nen aiut,
« S’il prent les Borgengons, se tost ne sont pendu. »
Oiés del traitor com par est malostrus,

    — 9492 Quant] grant — 9504 Monagu