Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Et tout ont engagiez palefroi et roncin ;
Et dist li uns a l’autre : « Nous somes mal bailli :
« Nous n’i gaingons nient, ains perdons cascun di ;
« Nos aubers et nos elmes avons en gage mis.
9390« .v. ans a sis devant li fors rois Loeys,
« A toute l’ost de France nous a le siege mis :
« Il ne s’en tornera dusqu’il nos avra pris.
« Molt durement ont ja de nos homes ocis :
« De .xxxm. que fumes ne somes que dis mil.
9395« Makaires ne nous aime vaillant .i. angevin,
« Car il a son tresor grant et large et furni ;
« Sel fait garder sous terre com uns autres kaitis.
« Il ne nos vient saudee doner ne departir,
« Ançois nous taut nos capes, si les envoie al vin,
9400« Et bat nos escuiers et forment les laidist ;
« Et quant nous en parlons, plus faus s’en fait que bris.
(f. 162)« Soit a tort, soit a droit, nos l’avons bien servi :
« Signor, car guerpisons ce quivert de put lin,
« Si alons la defors al roi de Saint Denis :
9405« Ja est chou nos drois sires, a tort l’avons guerpi. »
Et respondent li autre : « Or avés vos bien dit. »

CCLI[1]

Che fu par une feste del baron saint Mikiel,
Que Borgengon parollent a Makaire le fier :
« Entendés cha a nous, » font il, « franc chevalier ;
9410« Çaiens avons esté .v. ans trestous entier[s] ;
« Nos aubers et nos elmes avons [tous] engagiés,
« Et si nous sont failli palefroi et destrier.
« Tu as ton grant tressor mervellous et plenier,
« Sel fais garder sous tere, com autre[s] useriers,
9415« Si ne nous vieus doner saudees ne denier,
« Ançois nous taus nos capes et bas nos escuiers ;
« Et quant nos en parlons, plus t’en fais fors et fiers.
« U tu mieus en t’amendes, u nous done congié.
« Le matin guerpirons tes honors et tes fiés :

  1. — 9410 trestout — 9415 vieut