Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Entendés cha a moi, » dist il, « sire Makaire.
« La fors encontrai jou .i. breton en l’islage :
8925« Fierement l’aparlai et par grant vaselage ;
« Ma foi li ai plevie, por vous donee en gage :
« La defors en doit estre orendroit la bataille. »
Et Makaires respont : « Si est drois c’on le fache.
— Voire, » dist Guinehos, « mais molt crien le damaje,
8930« Car il est chevaliers couragous par ses armes.
« Mais faites adouber .c. homes en la plache,
« Ses faites enbuissier par dedens le moraille :
« Celui i porés prendre et avoec lui maint autre. »
Et respont li traitres : « Cortois estes et sages.
8935« Comment que li plait prenge, si ert la cose faite. »
Et Herviels est venus tout droit al tref de paile :
U que il voit le roi fierement l’en aresne ;
Bien et cortoisement li conte son message.
« Sire, » che dist Herviels, « or entendés grant rage
8940« Que Makaires vous mande et le trés grant outrage :
« Il vous mande par moi, s’il vos treve en bataille,
« Copera vous le cief, n’i lairés autre gage,
« Et Elie le duc a l’aduré corage ;
« Puis s’en ira en Franche a Paris soz Monmartre
8945« En icele grant plache Saint Germain el praiage :
(d)« La portera corone voiant tout son barnage.
« Demain pendra Aiol a une [h]art de kaine,
« Et Mirabeus sa feme sera en .i. feu arse.
« Si com jou repairai, s’encontrai son mesage :
8950« Forment me laidenga, toli[r] me vaut mon gage.
« Bataille ai pris la jus a lui en cel praiage.
— Amis, » dist l’enperere, « bien voil qu’ele soit faite. »
Premerains a parlé li dus Beves sans barbe :
« Sire drois enpereres, ne pensés tel folage !
8955« Borgengon sont felon et Lonbart plain de rage,
« Tost feroient saillie a nos tentes de paile :

    — 8929 guinehot — 8944 sor