Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Vient ele a Sainte Crois, a cest nostre mostier ?
8020« Teus feme deust estre norie en .i. celier,
« Car des dames d’Espaigne sai assés qu’il en [i]ert :
« En ceste nostre tere ne sevent gaignier.
« Certes mar ot ma mere son or et ses denier[s]
« Et les larges bontés qu’ele vos fist l’autrier,
8025« Quant feme volés prendre et moi volés laisier ;
« Ja Dex ne vos pardoinst a nul jor le pechié !
« Tant m’en aront gabé serjant et chevalier !
(b)« Quant al matin levoie en langes et nus piés,
« Aloie a Sainte Crois pour Dameldé proier
8030« Qu’il garesist vo cors de mors et d’encombrier.
« Damoisele d’Espaigne, jel vos voil calengier :
« Si vos desfenc de Dieu le pere droiturier,
« Des martirs et des virgenes qui tant font a proisier,
« Que ne prendés Aiol, che gentil chevalier.
8035« Certes jel doi avoir, jel deservi premier ;
« Et se vous le prendés, se Dieus me puist aidier,
« Je vous ferai a honte tous les membres tranchier. »
Cele fu gentieus feme, si ne respondi nient.

CLXXXVIII[1]

Lusiane fu molt coreçouse et marie ;
8040Et voit le roi son oncle, si fu molt esbaudie :
« En non Dieu(s) ! sire Aiol, je ne quidaise mie
« Que nos grans amistés fuissent ja departie[s].
« Je vic jadis tel eure n’estiés mie si riches,
« Marchegai ne valut que .xiii. sous u quinse.
8045« Damoisele d’Espaigne, je vos voil contredire,
« Si vos desfenc de Dieu le fieu(s) sainte Marie
« Et des lois presieuses, des martir[s] et des virgenes,
« Que ne prendés Aiol, che chevalier nobile ;
« Que je le doi avoir, que jel(e) deservi primes.
8050« Et se vos le prendés, se Dex me beneie,
« Je vous ferai a honte detranchier et ochi(e)re. »
Cele fu gentiex feme, si ne respondi mie.

  1. — 8044 .xv.