Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Devant lui a la tere l’a jus mort trebucié.
Il retorna ariere, si saissi le destrier,
Jofroi le fil Gerelme le rent par amistié.
Et cil i est montés qui forment en fu liés,
7955Puis a traite l’espee et l’escu enbrachié
Et va querre ses freres : si les a tant cerkié
Qu’il les remist as armes et as corans destriers.
Adont i est venue la communge d’Orliens
Et li .c. c’orent fait el breullet enbuisier :
7960Les borgois ont forclos et devant et derier.
Cil del Roimorentin ne se porent aidier,
Car des armes porter n’erent pas costumier,
Qu’il ne faisoient mie sovent itel mestier :
Dusc’al Roimorentin retornerent arier.
7965Au cors le senescal le va Aiols noncier
(d)C’al chastel ne forfachent valissant .i. denier ;
As borgois a fait rendre lor maisons et lor fiés :
As fources sor la tor ont fait pendre Rainier,
Puis fisent Mirabel de la cartre sachier :
7970Entre lui et Geralme estoient prisonier.
Ses .vii. chevals n’i vaut Aiol[s] mie laisier,
Ne tout le grant avoir qu’il avoit gaingié.
Avoec lui maine Antialme, le fil a l’userier :
Ainc de la mort son pere ne le vaut emp[l]aidier
7975Qui fu mors sor la tor d’un grant quarel plenier.
La dedens en la tor laisent .x. chevalier[s]
Qui garderent la vile, le bourc et le marchié.
Ens el chemin s’en entrent tout seré et rengié ;
Li uns des fieus Geralme le vait avant nonchier
7980C’Aiols revient d’Espaigne, baus et joians et liés,
Et l’enpereres monte, o lui .c. chevalier,
Et la dame Ysabiaus, Lusiane al vis fier.
Quant virent Mirabel lés Aiol chevalcier,
Sachiés qu’en nule d’eles n’ot adont c’airier.
7985Li fors rois Loeys qui Franche a a baillier

    — 7958 venus