Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Ot tolu le roncin c’on li vit chevalcier.
« Ne sai quel vif diable l’ont puis si essauchié,
« Car ore est dru[s] le roi et maistre consellier[s].
7235« Par saint Pol de Ravane, je le vois acointier
« La sus en cel palais a mon signor Rainier ;
« Je ferai ja ses homes armer et haubergier,
« De la mort ses .ii. freres le ferai ja vengier,
« Que cis glous li ocist, a celer ne le quier. »
7240Quant l’entendi la dame, vive quide esragier :
« C’as tu dit, vis diable[s], as tu le sens cangié ?
« Vos avés les barons loiaument herbergié,
« Si avés avoec aus et beu et mangié,
« Vo fil a adoubé et fait l’a chevalier,
7245« Moi dona .i. mantel qui vaut maint boin denier :
(d)« Après son bel serviche li rens felon loier !
« Vos poés orendroit .i. tel plait commenchier
« Dont vos serés pendus comme leres fossier[s],
« Et vos fiex trainés a keue de destrier,
7250« Et jou en serai arse en un large foier.
« Damede[x] les confonge qui tout peut justichier,
« Se manois ne vos font la teste roengier,
« Se vous cheste parole ne volés relaisier ;
« Par saint Pol de Ravane, je lor vois acointier :
7255« Je ne le souferoie por les membres trancier,
« Si faite traison ne poroie otroier. »
Quant l’entent li traitres, vis quida esragier.

CLXXIII[1]

Li glous ot sa mollier parler si hautement :
Lors ot tel deul al ceur, por poi d’ire ne fent.
7260Il leva le puin destre, sel feri ens es dens,
Qu’il l’abati pasmee desor le pavement :
Del sanc qu’ele rendi fu l’ermine sanglens.
Quant ele se redreche, molt ot le ceur dolent.
« Lasse ! » che dist la dame, « com felon vengement !
7265« Maugré en ait mes peres et mi millor parent
« Qui de moi et de vos lisent mariement ! »

  1. — 7262 sanglent