Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

A le blanche toualle essua Mirabiaus.
7165Al mangier sont assis, grans i est li reviaus.
Mais ançois qu’il s’en lievent sera li dieus coraus.
Li ostes les trai, che fu piciés et maus :
Se cil sires n’en pense par qui li mons est saus,
Ja li cortois Gerelmes ne Aiols li vasaus
7170Ne veront mais Orliens ne lor amis carnaus.
De trop grant felonie fu li ostes coraus :
Onques li fel Cain nen ot le ceur plus faus,
Quant par li fu occis ses gentiex frere Abiaus.

CLXXI[1]

(b)Quant il orent mangié et beu a fuison,
7175A la table seoient ensamble li baron.
« Sire, » che dist li ostes, « par le cors saint Simon,
« Ne sai comment vous aie rendu le gueredon
« De l’onor que m’avés chi faite en ma maison :
« Car se vos fuissiés sires de Rains u de Loon,
7180« Si m’avés vos anuit assés fait riche don.
« Je proi mon fil Antialme par molt grant gueredon
« Qu’il vos serve trés bien a coi(n)te d’esperon.
« Le jor qu’il vous faura ait il maleiçon !
— Voire, » dist li vallès, « et del cors saint Simon ! »
7185Esmeraude n’i quiert nule male ocoison,
Aiol en apela, si l’a mis a raison.
« Gentiex hom de boin aire, je voil savoir vo non :
« Si m’en revanterai encore en maint maison. »
Et Aiol[s] respondi, ainc n’en quist ocoison :
7190« Ma dame, Aiol m’apelent François et Borgengon ;
« Au roi vieng en soudee en ceste Rovisson.
« Cis a a non Gerelmes a la clere fachon,
« Chastelain[s] de Mongraille, si est molt rices hom.
« Cil .iiii. sont si fil, que de fi le set on,
7195« Berengers et Jofrois, Hastes et Nevelon. »
Quant l’entendi li ostes, si fronche le grenon,
Et dist entre ses dens coiement a laron :

    — 7165 grant

  1. — 7184 vallet