Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Que li ordenés moignes qui l’avoit herbergié
.xii. felon[s] broon[s] lor avoit desloié :
6715Les grans goules baees lor venoient irié,
Si voloient Aiol estrangler et mangier,
Et voloient as dens les bras del cors sachier.
La pucele s’esvelle, si sailli sor ses piés :
« Bele, » che dist Aiol[s], « a ente avés songié.....
6720— Che ne sont mie moigne qui chi sont herbergié,
« Ains sont .xii. laron, traitor renoié,
« Qui chi sont asamblé por le puple engingier :
« Les pelerins mordrisent a tort et a pichié ;
« Si ont l’or et l’argent, les monaés denier[s].
6725— Bele, » che dist Aiol[s], « vos ne dites pas bien
« Des homes Dameldé qu’a tel tort blastengiés ;
« Ja font il le cauchie por amor Dieu del ciel,
« Ne trairoient home por nul avoir sousiel.
— Sire, » dist la pucele, « aitant le laisiés.
6730« Bien sai, se la alons, nobile[s] chevaliers,
« Je i serai honie a tort et a pichié.
« Tornons nos d’autre part cel grant chemin plenier ;
« Laisons ceste forest, molt fait a ressongier :
« Par devers le campaigne fait millor cevalcier.
6735« Al primerain recet u porons repairier
« Si prendrons avoec nous .iiii. serjans a pié :
« Si lor donons ançois les .iii. de nos destriers
« Et les .iiii. u les .v. s’il les voillent baillier,
« Que il nos viaus conduient enfressi a Orliens.
6740— Bele, » che dist Aiol[s], « com vous plaira, si iert :
« Qui consel ne vieut croire bien doit prendre mal cief. »
(b)Entre ses bras le prist, si le lieve el destrier,
Puis monte en Marchegai par son senestre estrier :
Tous [les] autres akieut, n’en i vaut nul laisier.
6745En lor chemin en entrent qui fu grans et plenier[s] :

    — 6713 Que li moine ordene — 6719 Lacune après ce vers. — 6736 serjant — 6745 grant