Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Quant l’entent la pucele, si l’en prent tel dolor
.iiii. fois chiet pasmee, voiant les iex Aiol.

CLIX[1]

Grant paor ot li vieus del serpent que il voit :
Aiol tient par la quisse qui molt fu a destroit ;
6310Neporquant sel cena envers lui de son doit ;
Li vieus en jure Dé(x), qui haut siet et lonc voit :
« Aidiés ne secourus n’i serés ja par moi. »
Il vint a la pucele, se li dist par bufoi :
« Montés tost, damoisele, desor cel ceval noir :
6315« S’en irons moi et vos, s’en menrons cel avoir. »
Quant l’entent Mirabiaus, quidiés que li n’en poist ?
« Ahi ! traitres vieus ! Dieus destruise ta loi ! »
Ele estendi se paume, sel fiert si demanois
(b)Qu’en la destre maissele en perent li .v. doit.
6320Et li vieus trait l’espee, se li vint tout irois ;
Mais ele ot tel paor que se laisa caioir :
Puis l’a faite monter, u li plaist u li poist,
U ele voille u non, el destrier bauchant noir ;
Puis aquelli les autres, ses a mis devant soi,
6325Fors le destrier Aiol : cil remaint, qu’il nel voit ;
D’autre part sous .i. arbre en .i. breulent paisoit.
Damede[x] le garisse qui haut siet et lonc voit,
Et li renge s’amie selonc chou qu’il a droit !

CLX[2]

Robaut ot non li vieus qu’en maine la mescine ;
6330Il li a escrié : « Chevauciés, bele amie !
« Or girés avoec moi pardesous ma cortine :
« Si vous tenrai .x. ans u .xii. u .xiii. u quinse ;
« Se je reprenc un[e] autre, ne vos coureciés mie,
« Car .c. autresi beles en a jou ja honies :
6335« Onques ne Dieus ne hons n’en fist encor justiche. »
Quant l’entent Mirabiaus, por poi n’esrage d’ire :
« Ja puis ne m’ait Dex li fil[s] sainte Marie,

  1. — 6316 mirabel q. quele — 6319 mamele, dois — 6320 Robaus
  2. — 6332 et .xv. — 6336 mirabel