Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Quant ne li peut aidier ne de lonc ne de près.
Atant evos Robaut trés par mi le desert :
6275Li leres de put aire sui les ot de près ;
Il fu viens et kenus, regart ot de fel serf ;
Porquant il n’ert si povres que il n’ait .i. kastel,
Mais tout jor(s) vit d’embler, d’autre mestier ne sert.
Il broche le destrier, si vint a Mirabel :
6280Cele nel connut mie por le destrier isnel,
Por les rices adous que portoit li quiver[s].

CLVIII[1]

Li vieus fu grans et fors et de mal enartous :
(f. 140)U qu’il vit la pucele, vers lui cort les grans cors.
Li premiers mos qu’il dist : « Bele, qui estes vous ?
6285— Biaus sire, une kaitive, s’ai perdu mon signor :
« Nous issimes d’Espaigne a primes l’autre jor
« De la maison mon pere, un riche vavasor ;
« Sarrasin l’ont porsieut felon et orguellous,
« Tous no(u)s homes ont mors, n’en est remés .i. sous,
6290« Ne mais jous et mes sires, s’en fuions a estrous.
« A ceste vile gaste nous failli ersoir jors :
« Si nous loames chi par selonc ceste tor ;
« Hui matin si veisme[s] cel diable orgellous
« Qui tenoit mon signor par son pié a dolour,
6295« Si soufroit grant angoisse de le trés grant odour
« Que li serpens li jete qui molt me fait freor ;
« Car l’ochiés or, sire, par francise d’amor :
« Je vos donrai .m. mars d’argent tout a estrous. »
Quant l’entendi li vieus, si ot molt grant paor :
6300L’avoir convoita il, mais le serpent crient mout :
« Ja puis ne m’ait Dex, » fait il, « a nes .i. jor,
« Se par moi i a ja aiue ne secor[s],
« Car ma maison a arse et livre[e] a dolor ;
« Mes conpaignons a mors, molt en ai grant iror :
6305« Ains prendrons cest eskiec, s’en irons moi et vous. »

    — 6276 sers

  1. — 6282 grant, en arcon — 6284 mot — 6296 serpent