Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

6135Sa lanche joste lui, ses esperons es piés,
Se bataille li sort qu’il soit aparelliés,
Car molt crient les larons qu’el bos avoit laisiés.
Il estoit molt forment penés et travelliés,
(f. 139)Car il ot toute jor esré et chevaucié
6140Et la nuit a l’ostel as maus larons vellié,
Et l’autre nuit devant tout adès chevaucié.
Aiols n’avoit dormi bien ot .iii. jors entiers
Tant que demie liewe alast uns hom(e) a pié :
Senpre s’est endormis li gentiex chevaliers,
6145Et il et la pucele al gent cors afaitié ;
Mais la nuit li avi(e)nt tant orible pechié :
Ains n’avi(e)nt issi aspre a .i. seul chevalier,
Car diables le vaut tout enfin engingier.
Uns serpens de put aire est issus del rochier
6150Qui bien avoit de lonc une ausne et .xv. piés ;
Molt noir[s] et molt isdus, mirabellous et fiers,
Et ot entre .ii. iex largement demi pié.
Les paiens de la terre avoit tous essilliés ;
Onques ne trova beste ne vausist justicier :
6155Hastivement se lanche contreval le rochier
Dessi que a Aiol le gentil chevalier.
La jambe li engoule ensamble atou[t] le pié,
La quisse et le genoil dusqu’al neu del braier
Souavet li estraint, n’a cure del mengier ;
6160Par la vertu del ciel ne l’osse plus touchier :
Contredit li avoit nostre sires del ciel,
Et por la trieve Dieu nel pot mie enpirier :
Ne peust estre honis cui Dieus vaura aidier !
Che fu par un devenres que Dex fu laidengiés,
6165Et qu’il fu mis en crois por nos d’infer sacier :
Dessi a l’endemain ne s’i pot esvellier.
La fille Mibrien le coisi tout premier,
Et vit le serpent grant, parcreu et entier :
Tel hisde en ot la dame le sens quide cangier,

    — 6140 as mains — 6143 nul h. — 6149 serpent — 6163 qui