Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

5370« Demain ains eure none quic estre recovree. »
— Par mon cief, » dist Aiols, « n’en irés mie a tele ;
« O moi venrés en Franche en la tere honoree,
« Si serés baptisie et en sains fons levee ;
« Puis vous prendrai a feme, si serés m’espousee. »
5375Quant Mirabiaus l’entent, por poi que n’est dervee,
Et respont la pucele : « N’en sui pas porpensee.
« Dessi a molt grant pieche n’i serai atornee :
« Ja la loi Mahomet n’ert par moi vergondee :
« Molt ameroie miex que je fuise tuee,
5380« A keues de ceval destruite et trainee ! »

CXXXVIII[1]

Des or s’en va Aiol[s], s’en maine la meskine :
Toute nuit cevauchierent que il onques ne finent,
(d)Dessi c’a l’endemain que l’aube est esclairie.
La fille Mibrien fu auques rebaudie ;
5385Ele vint a Aiol, se li commenche a dire :
« Qui estes vos, vasal, c’a forche m’avés prise ?
« Ainc mais si riche eskiec de vos iex ne veistes,
« Car fille sui de roi et ma mere est roine.
— Bele, » che dist Aiols, « ne vos celerai mie :
5390« Je vos en dirai tant, se Dieus me beneie,
« Ainc mais nel di a feme ne a home qui vive.
« Voir on m’apele Aiol : mes peres est Elie ;
« Niés sui l’enpereor qui Franche a en baillie ;
« Je suis fieus sa seror la gentil dame Avisse :
5395« Mais cachie(s) est de Franche et del resne formisse
« Par le consel Makaire, que li cors Dieu maudie,
« Un malvais losengier, .i. glouton, .i. traitre :
« Morir l’en covera se Dieus m’en done vie.
« Tant ai je esploitié par le Jesu aie
5400« C’a Orliens l’ai fait metre en la cartre perine
« Dont il n’istra jamais en trestoute sa vie,
« Ains sera vergongiés et livré[s] a martire.
« Ne por mon grant parage n’i perderés vos mie :

    — 5375 mirabel