Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Se retornons ariere por son secors,
« Ja perdrons nostre afaire tout a estrous ;
« Mais faisons de Jesu nostre signor,
4965« De Dameldé le pere glorious ;
« Et se Dieus nos vient faire si grand secor[s]
« Qu’il nous doinst la bataille vaintre et l’estor,
« Si retornons ariere droit a Aiol :
« Sel faisons de l’eskiec cief et signor. »

CXXV[1]

4970Dist Jobers et Ylaires : « Issi peut il bien estre
« Qui de chou vos faura ja n’ait honor en terre. ».....
Ingresain et Ingrant Ingernars en apele :
« Faites venir Tabrin et Haston de Tudele,
« Et Tabor[s] ert li sistes et Nustrans ert li semes.
4975« Je voi .ii. chevalier[s] qui nostre gent enserent :
« Par la loi Mahomet qui le siecle governe,
« De Franche me resanblent la glorieuse terre.
— J’en ferai senpre[s] .i., » dist Astes de Tudele ;
« De lui ira en France dolorouse novele ! »
4980Puis broche le destrier, se li lasque le resne,
Et Ylaires le sien, fierement le desere :
El cors li mist l’espiel entre les .ii. mameles,
Toute plaine sa lanche l’abati mort sor l’erbe,
Puis escrie s’enseinge, Monjoie, aute et bele :
4985« Sire compains Aiols, dous amis, c’or n’i estes !
« S’il fuisent .[x]xxiiii. n’en portaisent il teste. »

CXXVI[2]

Tabrins point le ceval qui de Dieu nen ot cure,
Et Jobers point le sien(t) qui li cort a droiture :
Le paien vait ferir en l’escu a painture,
4990Desor le boucle d’or a le targe fendu[e]
Et la bronge del dos desroute et desrompue ;
Par mi le gros del ceur li mist l’ensinge nue,
Toute plaine sa lanche del ceval mor[t] le rue.
Puis escrie s’ensainge : « Montjoie ! Dieus aiue !

  1. — 4971 Lacune après ce vers. — 4972 Eng. et ingrans ingernart — 4986 cf. 5006
  2. — 4989 a droiture