Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Lors s’est [de]partis d’aus et dessevrés.
Grans .iiii. pars del bos est trespassés,
4930Trova une fontaine, li ruis est clers :
A pié est dessendus el bos ramé(s)
Et si a Marchegai bien aresné(s)
Al cavestre del quir estroit seré(s) ;
De l’avaine li done c’ot aporté
4935Et l’escu et le lanche drecha de lés.
Il se coucha sor l’erbe el bos ramé,
Car molt est travilliés et fort penés
De l’escu et des armes qu’il ot porté.
Molt tost s’est endormis li bachelers
4940Dessi a l’endemain que jors est clers :
Dont par fu de dormir si apressés
Ne s’esvellast por l’or de .x. chités.
Ylaires et Jobers sont esfreé(s) :
Virent le soleil luire et le clarté,
4945S’ont oi les oiseus sor aus crier,
Et regardent ariere el bos ramé :
Virent .vii. chevaliers de la chité,
Et vi[n]rent bohordant par mi ces prés :
Cil doi furent de guere si atorné
4950Qu’il vien[en]t as cevaus, si sont monté,
Et prendent les escus a or listés,
Vers les paiens s’eslaissent tout abrivé.
Hé ! Dieus, com grant damage c’Aiols nel set
Qui s’estoit endormis el gaut ramé !
4955Se Damede[x] n’en pense par sa bonté,
Ja nes revera mais si ert iré[s].

CXXIV[1]

Li doi baron chevauçent par grant fieror,
Et dist li uns a l’autre : « U est Aiols ?
(d)« Par foi, il dort encore el bos tous sous.
4960« Jamais en s’amisté(s) nen arons prous :
« V(e)és ichi la bataille et prest l’estor,

    — 4945 Dont