Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Assés troverai mès qu’i vaurai envoier.
— Sire, » che dist Aiol[s], « ne plache a Dé(x) del ciel
« Que ja en lieus de moi i soit autre envoiés :
4590« Car nus ne se doit faindre de son signor aidier
« A cel[e] eure qu’il voit qu’il en a le mestier.
— Amis, » che dist li rois, « tant su je plus iriés.
« Or me poés dont dire le fort roi Mibrien
« C’a grant tort tient la terre dont je sui iretiers,
4595« Que conquist Karlemaignes, mes peres li proisiés ;
« Mais vienge a moi droit faire [u i]ci a Orliens,
« A Paris u a Cartres u al bourc Saint Michiel
« U la u je serai et ma cort plus grant [i]ert ;
« Fache lui et ses homes lever et baptisier ;
4600« Et se il nel veut faire, ne li celés nient
« Que je l’irai requerre en cest esté premier,
« Ne li larai chité ne borc a desrochier
« Ne haute tor de piere ne castel a brisier ;
« Et se jel puis tenir ne a mes mains baillier,
4605« Ains de si laide mort ne fu nus essilliés
« Con ge ferai son cors honir et vergongier.
— Sire, » dist li Aiols, « che li dira ge bien
« Et encore assés miex, se Dex l’a otroié. »
Del palais en avale quant il ot pris congié ;
4610A l’ostel Ysabel sont la nuit repairié,
A molt grant joie sont la nuit esbanoié
Et après le souper se sont alé couchie[r] ;
S’Aiol[s] dort en son lit, a ente peut songier,
(b)Car li parent Makaire se furent porcachié,
4615Et furent jusc’a .x. li quivert renoié.
En .i. escons se misent dedens .i. mostier viés ;
Dist Ferans de Losane qui Makaire estoit niés :
« Entendés cha vers moi, nobile chevalier,
« Con nous somes trestout honi et vergongié,
4620« Par un glouton estrainge cliné et abaisié :
« Car par lui est mes oncles en cartre trebuchié[s]

    — 4621 onql