Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Et dist li uns a l’autre : « Car esgardés
« De cel franc chevalier de grant bonté,
« Com il a le ceur plain de grant fierté :
4455« Molt desfend bien son cors a saveté ;
« Et ja li somes nous sor sains juré
« Que ja ne li faurons en notre aé.
« Par foi, nous somes ja tout parjuré
« Quant si li corent sus devant no nés :
4460« Car li alons aidier, se vos volés. »
Plus furent de .l. des bachelers
Qui saillent as maisons et as ostés,
Et requirent bastons, fus et tinés
Et rois espieus trenchans et brans letrés.
4465A l’estor repairierent tout abrivé(s),
Grans cos et me[r]vellous i ont donés,
La secourent Aiol par grans fiertés :
La ot maint chevalier mort et navré(s) ;
Li rois i vint corant por desmeler.

CVIII[1]

4470(b)Loeys ot la noise si grant et voit.
Il escrie ses homes : « Prendés le moi !
« Gardés que cis traitre ne me foloit :
« J’en ferai me justiche, se vous n’en poist,
« Selonc chou qu’il se maine a tel desroi. »
4475Et François li ont dit : « Vous avés droit. »

CIX[2]

François i sont venu communalment
Et saisirent Makaire de maintenant :
Tous li ont desronpu ses garnimens.
Loeys jure Dieu omnipotent :
4480« Ja n’istra de prison en son vivant
« S’Elie mon serouge vif ne me rent.
« Fieus a putain, lechieres, fel souduiant,
« Delivrés lost Aiol .m. mars d’argent
« Et l’or que li eus mis en covent,

    — 4467 grant

  1. — 4478 garniment