Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

4310« Vous ferai avantages par ma bonté(s)
« Un grant arpent de terre mesuré
« Ançois que je m’en meue d’en mi che pré.
« S’adont vos puis ataindre ne trespaser,
« Si diront chevalier et bacheler
4315« Que je vos arai fait molt grant bonté.
— E glous, » che dist Makaires li desfaés,
« Com tu par es traitre et parjurés !
« Bien sés honir franc home(s) et vergonder. »
Adont parla Aiol[s] comme senés :
4320« Sire, » che dist li enfes, « grant tort avés :
« Trop laidement vos ai oi parler,
« Si ne vos volés onques amesurer ;
« Ne porquant l’avantage vos ai doné :
« Ja nel vos retaurai, mais ore alés. »
4325Dont s’en torna Makaires li desfaés,
(b)Al bruit esperonant tout abrivés :
Aiol[s] se tient tous cois en mi les prés
Tant c’un arpent de tere ait trespassé,
Voire plus s’il venist al mesurer.
4330Et quant le voit li rois, molt fu irés ;
Il apela Aiol par grans fiertés :
« Vasal, » dist l’enperere, « quel en ferés ?
« Lairés vos ent Makaire ensi aler ?
« S’il peut ançois venir en la chité
4335« Et sor le pont de Loire puisse monter,
« L’avoir vaura avoir tout conquesté,
« Et j’ere molt dolant se le perdés.
— Sire, » che dist Aiol[s], « ne vos doutés :
« Tant m’afi jou en Dieu de majesté
4340« Et en che boin ceval que chi veés
« Que tost l’arai ataint el trespasé. »
Il broche Marchegai par les costés
Des esperons a or bien amorés
Si que le sanc vermel en fait voler :

    — 4331 grant