Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

4240« Vos estes riches hom, je sui un[s] bris ;
« Mais del ceval me poise c’avés laidit :
« Il est et biaus et cras et bien garnis,
« Si n’en a nul millor en ces pais
« Fors seulement le vair roi Loeys.
4245« Sire, chelui ne voil mie aatir :
« Chou est mon droit signor, nel voil laidir ;
« Mais encontre le tien bien l’aatis
« Por une liewe corre tout .i. chemin ;
« Et se li miens peut vaintre, si me plevis
4250« .m. mars de blanc argent et .c. d’or fin,
« Et del destrier a faire tout mon plaisir ;
« Se li tien[s] vaint le mien, jel fac ausi.
— Par mon cief, » dist Makaires, « je l’otri
(d)« Sor tel crestienté com Dieus me mist. »
4255Es vos le cour[s] gagié et arami
Dont puis mut en la court si grans estris
Dont furent mort .c. home(s), voire .vii. vint.
« Par foi, or esta bien, » dist Loeys :
« S’Aiol[s] pert Marchegai, tous sui garis,
4260« Que je l’en donrai senpre u .v. u sis
« De trestous les millors de ces pais :
« Il m’a de ma grant guerre bien trait a fin. »
Adont par fu Makaires forment maris.

CVII[1]

Or fu li cors gagiés et afiés,
4265Et Loeys a fait ses cors soner,
Ses olifans bondir et acorder.
Hé ! Dieus ! tant boins chevaus i ot mené
Sor[s] et bais et bauçans et pumelés ;
Marchegai ne fu mie des mains loés.
4270Aiols i mist le frain, si est montés :
Molt tost en est venus a son ostel ;
Ciés Ysabel s’antain en est alés,

    — 4247 le atis — 4256 grant — 4257 .viixx. — 4261 trestout

  1. — 4269 del m. — 4272 ysabiaus