Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

4065« C’a tort portes corone, jel contredis ;
« Et mieus vaut Mahomet et Apolins
« Que ne fait li tien[s] Dieus que vieus servir :
« Et a tort tiens la terre que Karles tint.
« La bataille te mande, s’en es garnis,
4070« A l’issir de Gasconge a Mont Olis :
« Ne te laira chastel ne bour ne chit
« Ne maison ne recet ne planteis. »
Quant l’entent l’enperere, s’en fu maris ;
(c)Honte en ot por François qui l’ont oi.
4075.iiii. sergans apele, si lor a dit :
« Prendés tost cel gloton, cel foi menti,
« Copés li tost le nés en mi le vis,
« Le destre oel li crevés, si soit honis
« El despit Mahomet et Apolin. »
4080Quant li François l’entendent, si l’ont saisi ;
Par le commandement roi Loeys
L’abatent contre tere trestout sovin ;
Un grant huis li geterent desor le pis ;
A lor tranchant coutiaus d’achier bruni(s)
4085Li copassent le nés en mi le vis
Et crevaissent .i. oel pour lui honir :
Entr’eus se fiert Aiols, si lor toli.
A son ostel l’en maine, si l’a guari,
Bien l’a fait et baignier et revestir
4090De chemises, de braies, de blanc cai[n]sil ;
Un mulet afeutré trés bien garni
Li a fait amener a son plaisir :
Se li dona .c. sous al departir ;
Se li a fait jurer et bien plevir
4095Quant il venra el resne as Arabis
Que ja ne mesdira de Loeys.
Il se met en la voie tout son chemin,
Dessi a Panpelune se reverti :
Tant a fait de jornees que il i vint.
4100Lié en furent paien quant il parvint,
Après la joie furent grain et mari.