Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

3445« Par che franc damoisel que je voi chi. »
Quant l’entendi Aiol[s], avant sailli,
Si parla hautement tant c’on l’oi :
« Empereres de Franche, parlés a mi.
« Je parlerai por lui puisque l’ai pris.
3450« Ja se Dieu(s) plaist de gloire qui ne menti
« Che n’ert ja esgardé en nul pais
« Que issi gentiex quens soit mal baillis,
« N’en buie n’en carcan n’en cartre mis,
« Mais prendés boins ostages del revenir :
3455« Si l’en laisiés aler en sen pais
« Tant qu’il resoit d’avoir trés bien garnis,
« Et qu’il ait auné de ses amis :
« Et si revienge ariere a vo merchi,
« Si devienge vostre hon et vostre ami[s].
3460« Molt devés estre liés, roi Loeys,
« Se vous a l’acordanche poés venir
(b)« Et reçoivre poés .i. tel ami
« Com li quens de Boorges que je voi chi.
« Ne devés pas vos homes mal baillir,
3465« Ains les devés aidier et maintenir,
« Et tenir a droiture grans et petis. »
Quant Loeys l’entent, liés en devint.
« Damoiseus, molt par estes frans et jentis,
« Et je ferai del tout a vo plaisir.
3470— Sire, » che dist Aiols, « vostre merchi.
« Quant sor ma volenté l’avés tout mis,
« Dont ert li quens tous quites, par saint Denis ;
« Ja ne li coustera deus paresis
« Fors que de vos tenra tout son pais. »
3475Quant l’entendi li rois, s’a fait .i. ris,
Et quant che vit li quens, liés en devint,
Car trés bien quidoit estre de la mort fis.
Il est passés avant et si s’est mis
As piés l’enpereor ; se li tendi

    — 3449 lui] toi — 3461 le cordanche — 3463 le conte