Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Trois offrandes porterent par devison,
2995« Or et mire et encens ; por chou le font
(f. 117)« Que par ces .iii. ofrandes nous connistrons :
« S’estes rois teriens, l’or vos donront,
« L’encent s’estes provoire, si connistront.....
« Le corage seustes des .iii. barons,
3000« Car vers vous ne se peut cheler nus hons ;
« Toutes les requellistes sans mesproison,
« Des offrande[s] ont il gent gueredon :
« Savement les guiastes, pere del mont ;
« D’Erode les gardastes le roi felon
3005« Qui les quidoit tuer par traison.
« Et quant che vit li fel qu’alé en sont,
« Par lui ne repairierent, escarni l’ont,
« Deul en ot et grant ire el ceur felon :
« Tous les enfans fist querre de son roion
3010« Mainte communalment et près et loin :
« S’en fist trestous eslire les valeton[s]
« De .ii. ans et demi que plus n’en ont :
« Puis les fist decoler, inocent sont :
« Si voirement, voirs Dex, con che creons
3015« Que rois estes et sires de tout le mont,
« Garisieme hui de mort et de prison
« Et donés aventure par vo saint non
« Que secore mon pere a son besoin
« Et ma mere la gente el gaut parfont.
3020« Molt m’aront hui gabé tout chi gloton
« Et si ont fait lor gas de mon blason :
« Se ne combac as .iiii. qui chi en vont,
« Dont ne pris jou mon cors .i. esperon. » 

LXXV[1]

Quant Aiol[s] fu des rues d’Orliens issus,
3025N’a pas gaires alé, quant a veus
Les .iiii. robeors a destre en sus.
Et quant Aiols les vit, ses a connus

    — 2998 Lacune.