Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

2855« Boin ronchi i aroit a caretier ;
« S’amenés de le laine en cel(e) markiet,
« Nous en acaterons molt volentiers,
« U vous portés carbon a vo somier :
« Vos resamblés bien hom[e] de tel mestier. »
2860Quant Aiols l’entendi, s’en fu iriés.
Et uns borgois l’esgarde de son solier :
Cil ot non Quikenars li panetiers ;
Cil Damede[x] de gloire qui fu et [i]ert
Trameche a celui [home] mal encombrier.
2865Car fel estoit [et bris] et mal parliers ;
Il fu parens Makaire le losengier.
Trés par matin fu ivres, si ot mangié
Et le fort vin beu qui monte el cief,
Qui les grandes folies fait essauchier.
2870Et ot l’enfant Aiol contraloie[r] :
A ses maistres fenestres est apoiés,
Au portier commencha fort a hucier :
« Di, va, lai l’ent aler sans delaier :
« Oeuvre li tost la porte por encauchier,
2875« Car il nous vengera de l’aversier :
« Se il i est ochis grans honors iert.
« Tu avras de ma borse .iiii. denier[s]
« Et de mon millor vin un boin sestier :
« Loeys le ferai tout otroier,
2880« Ja n’en eres batus ne laidengiés. »
Or oiés del quivert, del losengier :
Pour mal le quida dire, mais il dist bien.
Quant li portiers l’oi, molt en fu liés :
« Vasal chevalier sire, » dist li portiers,
2885« Or t’overai la porte molt volentiers,
« Car cis borgois m’en a doné congié :
« Si avrai de sa bor(o)se .iiii. deniers,
(b)« Et de son millor vin .i. boin sestier ;
« Loeys le fera tout otroier,

    — 2859 Vos sambleres — 2866 parent