Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Que de chest grant pichié m’avés gari,
« Que Lusiane m’ot près escarni :
« Ersoir se vaut couchier ensamble mi :
2275« Ma cousine est germaine, jel sai de fi ;
« Cui Dieus vaura aidier ja n’ert honi[s] !

LIX[1]

— Amis, » dist Ysabiaus, « molt estes ber :
« Estoiés vo[s] deniers, mais n’en parlés.
« Encor(e) nen a il mie .ii. mois passés,
2280« S’ensi fuisiés venu por conquester,
« Ja ne vos esteust avant aler,
« Car Berruier nos ont tous desherté :
« Il nous gastent et proient par lor fiertés.
« Je ne sui pas borgoise de la chité,
2285(f. 112)« Ains sui seur Loeys qui cest rené
« Et toute ceste terre a a garder.
« Li dus Miles d’Aiglent qui molt fu ber,
« Cil tenoit .x. chastieus et .iii. chités,
« Si me quist a mon pere par sa bonté :
2290« Mes sires ne me pot mieus marier,
« Volentiers me dona et de boin gré :
« N’euc d’oir que ceste fille que chi veés.
« En traison l’ochisent .xiiii. per :
« Li uns en fu Makaires li desfaés,
2295« De maintes traison[s] est il provés ;
« Puis a il les François si enbevrés
« Et lois et jugemens (est) a lui tornés
« Qu’il a tous les frans homes mal atiré ;
« Elie, mon serouge, qui molt fu ber
2300« A il par traison desireté(s) ;
« Or en tient les chastieus et les chités.
« Ma seur en est kaitive, jel sai assés,
« S’en ai mon ceur dolant, grain et iré. »
Quand l’entendi Aiol[s], s’en est clinés.
2305Se or(e) vausist li enfes avant parler,

  1. — 2298 hons