Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Ele l’en apela par grant amor :
(b)« Damoiseus de boin aire, dont estes vous ?
« U alés ? en quel tere ? que querés vous ?
2035« Se vos volés ostel, dites le nous ;
« Anuit mais a grant joie vos retenrons
« Por amor Dameldé le glorious.
— Grant merchi, damoisele, » che dist Aious.
« Por autre gueredon nel querons nous. »
2040Puis l’a pris par le resne, mist se el retour.
A mervelle l’esgardent François le jor
Et dames e pucheles et [li] garchon.
Onques ne tresfina jusc’a la court :
La dessendi Aiol[s] al grant peron.
2045El le prist par l’estrier par grant amor :
« Amis, ostés vostre elme, donés le nous,
« Et monterés la sus en cele tor ;
« Del ceval qui remaint n’aiés paour,
« Car bien sera gardés se nous poons.
2050« Ma dame est veve feme, n’a pas signor,
« Mais servir vos fera par grant amor
« Dessi que Dex vous doinst serjant millour.
— Grant merchi, damoisele », che dist Aious.

XLVII[1]

Aiols en est montés ens el solier.
2055La bêle Lusiane al cors legier
Un escuier commande le sien destrier :
Si l’a trop bien froté et estrillié,
Torchié et abevré et aaisié ;
En l’estable le maine por herbergier ;
2060Le frain li abati qu’il ot el cief,
Al kavestre de cerf l’a atachié ;
Del fain et de l’avaine a al mengier.
Puis en vient droit esrant al chevalier :
Un escamel d’ivoire mist a ses piés,
2065Andeus ses esperons a resachiés,
Puis les a bien forbis et essuiés,
Al renge de l’espee bien atachiés,