Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Mais ne vaut a sa feme point estriver ;
N’ot cure de tenchier ne de coser :
De si a l’endemain le laisse ester,
1235C’Aiols fu revestus et conreés,
Et de ses povres dras ratapinés.
Rout sont et despané, mal atiré.
Li ostes les regarde, s’en ot pité :
S’il eust a se feme consel trové
1240De neuf l’eust vestu et conraé(e).
(d)Neporquant ses consaus a trespassé :
A son escrin en vient por desfremer.
Chemise et braie blance en a geté
D’un cainsil delié et aflouré ;
1245Aiol le fil Elie le va doner.
De Dieu de sainte gloire l’a merchié ;
Prochainement li ert gueredoné
Con vos porés oir et escouter
Ançois que la canchon doie finer.
1250Puis ala au mostier por Dieu orrer,
Car le serviche Dieu n’ot oblié,
Car ses peres li ot bien commandé ;
Puis retorna ariere a son ostel,
Et li preudom fu sages et porpensés :
1255Ançois qu’il s’en alast l’a fait disner.
Donc prist Aiol[s] ses armes, [si] s’est armés,
Et vint a Marchegai, si est montés,
Il prist congiet a l’oste, s’en est tornés ;
Et li borgois fu sages et apensés :
1260Sor .i. boin palefroi en est montés,
Son escu et sa lanche li a porté,
Des gas et de la vile l’a fors jeté :
.iii. lieues le convoie tout de son gré.
Dont l’apela li ostes par sa bonté :
1265« Damoiseus de bon aire, vos en irés ;
« A Dameldé de gloire soit commandés

    — 1233 c. ne de t. — 1245 fiex — 1266 soies