Ouvrir le menu principal

Page:Nietzsche - Considérations inactuelles, I.djvu/85

Cette page n’a pas encore été corrigée



9.

« Mais, malgré tout, il reste un écrivain classique ! » Eh bien ! nous allons voir.

Il serait peut-être permis maintenant de parler immédiatement de Strauss styliste et artiste du langage, mais examinons d’abord si, comme littérateur, il est capable de construire son édifice et s’il entend véritablement l’architecture d’un livre. Par là nous déterminerons s’il est un auteur probe, réfléchi et sagace. Et si nous étions forcés de répondre « non », il lui resterait toujours, comme dernier refuge de sa gloire, le recours d’être un « prosateur classique ». Il est vrai que cette dernière faculté, sans la première, ne suffirait pas à l’élever au rang des écrivains classiques. Tout au plus serait-il un improvisateur classique ou un virtuose du style qui montrerait cependant, pour ce qui en est de la composition proprement dite, de la charpente de l’œuvre, malgré toute l’habileté dans l’expression, la main lourde et l’œil trouble du bousilleur. Nous nous demandons donc si Strauss possède la puissance artistique de présenter un ensemble, totum ponere.

Généralement on s’aperçoit déjà après la première ébauche littéraire, si l’auteur a embrassé l’ensemble de sa tâche et s’il a trouvé l’allure générale conforme à son sujet et la mesure véritable. Quand