Ouvrir le menu principal

Page:Nietzsche - Considérations inactuelles, I.djvu/64

Cette page n’a pas encore été corrigée


historique » de la résurrection. Car, avec une éthique darwinienne véritable et sérieusement soutenue jusqu’au bout, on aurait contre soi le philistin que l’on a pour soi, lorsque l’on a recours à de pareilles invectives.

« Toute action morale, dit Strauss, est une détermination de l’individu conforme aux idées de l’espèce » (p. 236). Traduit d’une façon plus concrète, cela veut dire simplement : vis comme un homme et non comme un singe ou un phoque. Cet impératif est malheureusement tout à fait inapplicable et sans force, parce que, sous le concept « homme », on attelle à la même charrue les êtres les plus dissemblables, par exemple un Patagon et le magister Strauss, et parce que personne n’aura le courage de dire — et ce serait encore à bon droit — vis en Patagon ! ou : vis en magister Strauss ! Si pourtant quelqu’un allait jusqu’à exiger de lui-même : vis en génie ! c’est-à-dire en expression idéale de l’espèce homme, alors qu’en réalité le hasard l’a fait naître soit Patagon, soit magister Strauss, combien nous souffririons alors de l’importunité de ces maniaques, ivres de génie et d’originalité, dont Lichtenberg stigmatisait déjà la pullulation champignonesque en Allemagne, de ces maniaques qui, avec des cris sauvages, émettent la prétention de nous faire écouter la profession de foi de leur croyance la plus récente. Strauss ne sait pas encore que jamais une « idée » ne peut rendre les hommes plus moraux et meilleurs