Ouvrir le menu principal

Page:Nietzsche - Ainsi parlait Zarathoustra.djvu/181

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Que lui importe la beauté et la mer et la splendeur du paon ! Tel est le symbole que je donne aux poètes.

En vérité leur esprit lui-même est le paon des paons et une mer de vanité !

L’esprit du poète veut des spectateurs : seraient-ce même des buffles ! —

Pourtant je me suis fatigué de cet esprit : et je vois venir un temps où il sera fatigué de lui-même.

J’ai déjà vu les poètes se transformer et diriger leur regard contre eux-mêmes.

J’ai vu venir des expiateurs de l’esprit : c’est des poètes qu’ils sont sortis. —

Ainsi parlait Zarathoustra.

*
*           *