Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/689

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
139
ON JOUE DE SON RESTE.


dès maintenant, notre spéculation, il n’est plus à propos d’entrer dans de longs détails descriptifs de lieux communs et de cérémonies dont nous ne pourrions plus fournir les applications. Ce sera donc très-sommairement que nous parlerons tout à l’heure de la grande rotonde et de ce qui doit s’y passer de grave relativement à l’ordre vénérable, avant qu’on procède à la résurrection de Zéphirine, dont il est convenu que seront suivies ces jours-ci les importantes délibérations pour lesquelles on a convoqué l’assemblée générale. Mais si nos aperçus sont justes, le schisme sera court ; les Aphrodites qui survivront en état de corps à la dissolution de l’actuelle fraternité ne tarderont pas de s’établir quelque part, où certains de leurs plus recommandables personnages leur ménagent un sûr et riant asile. L’essaim pour lors épuré, de moins en moins mystique, moins opulent sans doute, mais plus libre ; moins accablé de cérémonies, mais plus amusé, fournira sur nouveaux frais une ample matière à la curiosité des amateurs et présentera surtout des exemples plus séduisants, plus fa-