Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/526

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
152
LES APHRODITES


récit. C’est cette fois que l’intelligente autant que voluptueuse Violette acquiert de grandes lumières et prend une haute idée du jeu dont elle reçoit sa troisième leçon. La voilà consommée. Un extatique et long silence caractérise le crépuscule de cette jouissance enfin couronnée par un sonore et mordant baiser.